Les assureurs français renforcent leurs positions en Chine

le 02/05/2013 L'AGEFI Hebdo

Ambition. Le marché chinois de l’assurance continue d’attiser les convoitises des acteurs français. Axa vient de réaffirmer ses ambitions dans le pays en s’emparant, pour 485 millions d’euros, de 50 % de l’assureur-dommages Tian Ping Auto Insurance Company. Présent en assurance-vie à travers sa coentreprise avec la banque ICBC, Axa complète ainsi son dispositif. En s’alliant à une compagnie qui a réalisé 447 millions d’euros de primes en 2011, le groupe français va surtout s’imposer comme le premier assureur-dommages étranger en Chine. Un sacré bond en avant alors que sa filiale locale, Axa General Insurance, qui va être intégré à Tian Ping, affichait modestement 42 millions d’euros de primes en 2012. Enfin, Axa s’ouvre les portes d’une grande partie du territoire chinois, Tian Ping disposant de licences dans 18 provinces alors que sa filiale n’était présente qu’à Shanghai. Groupama n’est pas en reste. L’assureur mutualiste a renforcé ses liens avec le groupe Avic en signant un accord qui prévoit de doubler à 125 millions d’euros le capital de leur coentreprise Groupama Avic Property Insurance Company. Affichant 92 millions d’euros de revenus en 2012, ses dirigeants visent les 200 millions en 2013 et un chiffre d’affaires de 2,5 milliards à horizon 2020.

A lire aussi