Les assureurs font leurs comptes au Japon

le 24/03/2011 L'AGEFI Hebdo

Coûts. Quinze jours après le séisme et le tsunami qui ont frappé le Japon, l’heure d’un premier bilan a sonné pour les assureurs et les réassureurs. Les chiffres avancés ne sont que des estimations. De fait, le réassureur Swiss Re évalue ses coûts liés à cette catastrophe naturelle à 1,2 milliard de dollars (environ 850 millions d’euros). Une somme susceptible d’être revue à la hausse en raison « d’un degré d’incertitude plus élevé que d’habitude », a prévenu la compagnie. Pour sa part, AIG a annoncé que sa filiale d’assurance dommages Chartis pourrait enregistrer une perte d’un milliard de dollars au premier trimestre en raison de la multiplication des catastrophes naturelles depuis le début de l’année. A lui seul, le séisme japonais lui coûterait 700 millions de dollars.

A lire aussi