Les assureurs évaluent leurs risques au Japon

le 17/03/2011 L'AGEFI Hebdo

Facture. Après les inondations en Australie, le séisme en Nouvelle-Zélande, c’est désormais le tremblement de terre et le tsunami au Japon qui suscitent les craintes des assureurs et réassureurs. Selon le cabinet d’analyse américain AIR Worldwide, les dommages assurés s’élèveraient entre 15 et 35 milliards de dollars (10,7 à 25 milliards d’euros). Si les assureurs européens devraient être relativement épargnés en raison de leurs faibles parts de marché dans le pays, les réassureurs pourraient payer un lourd tribut. La première estimation du courtier JPMorgan Cazenove évoque un coût compris entre 1 et 2 milliards de dollars pour les réassureurs européens. Scor, peu exposé au Japon, estime que dans le pire scénario, ses pertes en non-vie ne dépasseront pas 185 millions d’euros avant impôts. Une facture qui pourrait encore s’alourdir pour les autres.

A lire aussi