L’avis de… Taos Fudji, analyste crédit chez Standard & Poor’s

« Les assureurs-crédit subissent une pression sur leurs revenus »

le 13/09/2012 L'AGEFI Hebdo

Quels sont les défis des assureurs-crédit ?

Une dégradation de la conjoncture économique mondiale pourrait entraîner une hausse généralisée de la sinistralité. Actuellement, nous constatons cette augmentation, graduelle et spécifique à certains secteurs d’activités. En outre, ils subissent une pression sur leurs revenus, ceux-ci étant proportionnels aux chiffres d’affaires des entreprises qui sont elles-mêmes sous pression. Dans ce contexte dégradé, le pilotage des risques demande donc des efforts supplémentaires en termes de ressources, ce qui ajoute de la pression sur les coûts. Face à un tel environnement, les compagnies prennent des mesures pour s’ajuster à la montée de ces risques.

Quelles sont ces mesures d'ajustement ?

Les compagnies intensifient l’utilisation des systèmes de notation interne pour réduire l’octroi de lignes de couverture aux entreprises dont la note est plus basse. Par ailleurs, elles peuvent recourir davantage à la technique de partage des risques, notamment avec des réassureurs, afin de limiter leurs pertes sur certains grands risques.

Le développement vers les pays émergents est-il indispensable ?

Le taux de pénétration de l’assurance est élevé en Europe, une zone qui fait face à des pressions tarifaires. Ailleurs dans le monde, la pénétration de l’assurance-crédit est plus faible. La pression tarifaire est donc moindre. L’Asie et le continent américain constituent une réserve de génération de revenus, tout en offrant des bénéfices importants en termes de diversification. Toutefois, ce ne sont pas des zones déterminantes pour leur rentabilité et leur solidité financière au vu de leur part encore modeste dans l’encours des assureurs-crédit.

A lire aussi