Les assureurs-crédit Coface et Euler Ermes à la peine

le 14/11/2013 L'AGEFI Hebdo

Lorsque ses résultats ont été dévoilés, l’avenir de l’assureur-crédit Coface, dont cession et cotation ont été envisagées, ne devait pas être divulgué avant le plan stratégique de sa maison mère BPCE, ce 13 novembre. Mais la comparaison entre son chiffre d’affaires et celui de son grand concurrent Euler Hermes, filiale d’Allianz, illustre un contexte commercial difficile, lié au ralentissement de l’activité des clients dans les économies matures. Euler Hermes estime ainsi que sa croissance viendra désormais de la zone Asie-Pacifique, où son chiffre d’affaires a crû de 25 % entre janvier et septembre à taux de change et périmètre constant, alors qu’il progresse globalement de 3,8 %, à 1,86 milliard d’euros. Sur neuf mois, le résultat avant impôt de Coface est stable par rapport à la même période de 2012, à 107 millions d’euros, tandis que le résultat net d’Euler Hermes apparaît en repli de 11 %, mais ressort à 221,4 millions d'euros.

A lire aussi