Association d’acronymes par anonymes

le 24/03/2011 L'AGEFI Hebdo

Ce jour-là, le banquier parlait de la « JRAD » - prononcer « jirad », sans rapport avec la « lutte » en arabe (« djihâd »), évidemment. L’autre, en professionnel, a tout de suite embrayé sur l’intérêt de ce processus de coopération permanente entre les superviseurs « home » et « hosts » (passons sur cette distinction entre ceux du pays d’origine d’un groupe bancaire et ceux du pays d’accueil, bien connue depuis la mise en œuvre de Bâle II). Au moins la directive du 16 septembre 2009 dont les principes ont été précisés par l’EBA (European Banking Authority, la nouvelle autorité européenne de supervision qui remplace le CEBS… comme chacun le sait) va permettre d’être alerté plus précocement des risques majeurs associés aux activités d’un groupe… A ce moment-là, le premier l’a coupé, « Pour moi, JRAD, c’estJeu des Régulateurs pour Accélérer la Décroissance’. »

A lire aussi