Argent sale et bactéries

le 28/03/2013 L'AGEFI Hebdo

L’argent, c’est dégoûtant ! Klebsiella, bactérie responsable d’infections respiratoires et urinaires, ou enterobacter, issue des intestins humains ou animaux, s’y retrouvent en quantité. 26.000 microbes peuplent en moyenne les billets de banque européens, selon l’Université d’Oxford. Parmi les quinze pays où la monnaie locale a été testée, c’est au Danemark et en Suède que les billets sont les plus contaminés (40.000 bactéries), alors qu’en France, en Italie, en Espagne ou en Allemagne, ils ne recèlent que 11.000 micro-organismes. Cette étude diffusée par Mastercard a pour but de détourner les consommateurs du cash au profit des cartes bancaires. Elle laisse pourtant apparaître un paradoxe surprenant : Suède et Danemark sont dans le Top 3 des pays les plus propres, autrement dit les moins corrompus selon l’indice de Transparency International. Une hypothèse : peut-être que l’argent sale, mieux protégé des mains de la plèbe, reste plus propre dans les pays où règne une plus forte corruption ?

A lire aussi