Dossier Voyages d'affaires

American Express prêt à redécoller en 2012

le 19/01/2012 L'AGEFI Hebdo

La banque rapproche ses pôles voyage d'affaires et cartes d’affaires. Charles Petruccelli quitte le groupe après dix ans à la tête du premier.

On s’attend à de profonds changements dans le secteur voyage d’affaires en 2012. Les téléphones mobiles sont devenus incontournables et nécessitent des innovations technologiques. Les compagnies aériennes essaient au maximum de couper les intermédiaires pour préserver leur marge. Enfin, l’augmentation des tarifs aériens et la diminution du nombre des vols changent les règles du jeu.

Face à ces nombreux défis, American Express a décidé de restructurer son pôle voyage d’affaires. Le Français Charles Petruccelli a quitté le groupe à la fin de l’an dernier après dix années de service. Une décennie marquée par des crises à répétition. Le 11 septembre 2001 tout d’abord, qui a changé en profondeur l’univers du voyage. Mais aussi la grippe aviaire, les guerres en Irak et en Afghanistan et la crise financière. Charles Petruccelli était en charge de toute la division voyage d’affaires et rendait des comptes directement au président d’American Express, Ken Chenault. « J’étais autonome et Ken n’avait aucun problème avec cela », a indiqué Charles Petruccelli à la lettre professionnelle The Beat. Ken Chenault a reconnu dans le communiqué annonçant le départ du Français le rôle de ce dernier au sein du groupe. « Il ne s’est pas écoulé une année sans que ce secteur du voyage n'ait été touché par une crise - qu'il s'agisse d’incident climatique, politique ou encore de turbulences économiques, a-t-il noté. Mais c’est bien grâce au management et à la vision de Charles que nous avons été en mesure de surmonter ces crises et de maintenir notre position de leader au niveau mondial. »

Chaises musicales

Le nouvel organigramme est radicalement différent. Les divisions voyage d’affaires et cartes d’affaires sont rapprochées pour offrir aux clients des solutions intégrant les fonctions de paiement et accélérer la mise en place d’outils technologiques performants. Anré Williams quitte la division paiement global pour s’occuper des services marchands. Il est remplacé par Bill Glenn qui coiffera les paiements et les voyages d’affaires. La partie voyage d’affaires proprement dite est placée sous la responsibilité de Kim Goodman. Cette nouvelle organisation permet d’avoir une vision globale et de rechercher ainsi toutes les synergies possibles entre la partie cartes et voyage d’affaires, sans pour autant nier le fait que cette dernière est spécifique et nécessite un leader propre. Kim Goodman devra rendre des comptes à Bill Glenn mais sera en charge de la stratégie voyage d’affaires pour les prochaines années. Elle a pris ses fonctions le 3 janvier et a décidé de rencontrer les salariés de sa division. Elle devrait s’exprimer publiquement sur ses objectifs et sa vision du marché dans les prochaines semaines. Mais son profil en dit déjà long sur les ambitions d’American Express dans ce secteur. Kim Goodman, diplomé de Harvard, a travaillé chez Dell et chez Bain & Company avant de rejoindre la division produit marchand d’American Express en 2007. Elle appartient à cette génération qui a grandi avec les nouvelles technologies (lire l'encadré). Kim Goodman a par ailleurs une approche internationale puisque dans ses précédentes fonctions à American Express, elle était en charge de tous les acteurs qui acceptent la carte American Express pour l’Amérique du Nord et du Sud. Une expérience qui devrait l’aider à diriger une division qui, l’an passé, a réalisé 25,7 milliards de dollars de ventes de voyage.

A lire aussi