L’avis de… Georges Gloukoviezoff, fondateur de 2G Recherche, bureau d’étude sur l’inclusion financière

« 6 millions de personnes sont exclues du système bancaire »

le 12/01/2012 L'AGEFI Hebdo

Que pensez-vous du Manifeste pour l’inclusion bancaire publié par trois associations* ?

Ce Manifeste a le mérite d’introduire cette question dans le débat public. La Banque Postale a d’ailleurs annoncé qu’elle le prendrait en compte dans sa pratique. L’exclusion bancaire concerne au moins 6 millions de personnes, et plus si l’on compte les clients assommés de frais bancaires et menacés d’appauvrissement. Il est de la responsabilité des banques de les prendre en compte.

La réponse des banques (gamme des moyens de paiement alternatifs au chèque, microcrédit) ne fonctionne donc pas ?

Elles ont tenu leurs engagements en diffusant par exemple les cartes à autorisation systématique. Néanmoins, ces produits ne sont pas utilisés par un tiers des populations fragiles parce qu’ils ne leur correspondent pas. La question des frais bancaires reste un obstacle à la relation avec ces clients. Quant au microcrédit, les banques ne le généralisent pas car il nécessite un accompagnement et parce qu’il ne peut pas être rentable à court terme. Les établissements doivent encore apprendre de ces expérimentations. Ils ne s’engageront de façon volontariste que sous la pression de la loi. J’espère que le sujet sera abordé lors de la campagne présidentielle.

*Croix Rouge française, Secours Catholique, Union des centres communaux d’action sociale

A lire aussi