L'avis de... Alan Murray, analyste senior assurances chez Moody’s

« Chubb se distingue auprès des particuliers fortunés »

le 23/07/2015 L'AGEFI Hebdo

« Chubb se distingue auprès des particuliers fortunés »
Alan Murray, analyste senior assurances chez Moody’s
(DR)

En quoi le projet de rachat de Chubb par Ace est-il spécifique ?

Ace n’agit pas en réponse à d’autres opérations mais confirme sa stratégie historique de développement mondial par croissance externe. Une stratégie accélérée depuis l’arrivée en 2001 de l’actuel PDG Evan Greenberg, en provenance d’AIG (il est le fils de l’ancien patron de ce dernier, Maurice Greenberg, NDLR). Chubb représente tout de même de loin la plus importante acquisition d’Ace. L’opération va renforcer le poids de l’Amérique du Nord (80 % de l’activité de la cible, un peu plus de la moitié de celle de l’acquéreur), offrant à Ace des activités complémentaires. Comme celle des risques des entreprises de taille intermédiaire ou celle, pour laquelle Chubb est numéro un aux Etats-Unis, des particuliers fortunés, avant tout pour leur habitation et jusqu’à la collection d’art qu’elle peut accueillir.

Qu’en est-il du prix consenti ?

Le projet dévoilé le 1er juillet d’une offre mixte amicale de 28 milliards de dollars entraînera l’émission de 5,3 milliards de dette. Nous avons affirmé les notes des deux émetteurs (A3 pour Ace et A2 pour Chubb) ainsi que leur perspective stable. Car la tension financière née de la nouvelle dette reste compatible avec ces niveaux de notation et, surtout, elle devrait s’apaiser au regard du niveau et de la qualité des résultats attendus.

Que peut-on désormais attendre d’Ace ?

Le rachat majeur et complexe de Chubb va occuper l’acquéreur pendant un moment, même si bien sûr, à terme, nous ne pouvons exclure de nouvelles acquisitions. Ace est d’une manière générale d’ores et déjà présent sur les marchés qui l’intéressent, ceux disposant d’un fort potentiel de croissance et où il peut garder le contrôle des opérations, comme en Asie du Sud-Est ou en Amérique latine. Ace entend maintenir un équilibre entre Amérique du Nord, Europe et marchés émergents.

A lire aussi