Rencontre avec... Eric Champarnaud, associé et vice-président du Bureau d’informations et de prévisions économiques (Bipe), en charge de l’Observatoire du financement automobile

« Le marché est comme la nature, il a horreur du vide »

le 07/05/2015 L'AGEFI Hebdo

« Le marché est comme la nature, il a horreur du vide »
Eric Champarnaud, associé et vice-président du Bureau d’informations et de prévisions économiques (Bipe), en charge de l’Observatoire du financement automobile
(DR)

General Electric a annoncé qu’il comptait se séparer de la plupart de ses activités financières. Quel pourrait-être l’impact d’un retrait de GE Capital sur le marché de la location longue durée (LLD) en France ?

Hormis quelques distorsions liées à la sortie technique de l’acteur, je pense qu’il n’y en aura pas car le marché est comme la nature, il a horreur du vide. Deux scénarios sont possibles. Si les activités de GE Capital ne sont pas vendues en portefeuille, les clients relanceront des appels d’offres et le parc se répartira aux mieux-disants. Avec probablement un avantage pour les captives financières.

Pourquoi ?

GE Capital évoluait dans l’univers du financement en offrant de la LLD, mais aussi de l’affacturage ou du crédit. Les captives bancaires seront donc plus à même d’offrir les mêmes services que GE Capital. Mais il est aussi possible que les gestionnaires de flotte ou les « car policy makers » s’emparent du dossier et lancent des appels d’offres ouverts qui donneront leur chance à tous les acteurs.

Quel est le second scénario ?

Les activités de GE Capital sont découpées en portefeuille. Dans ce cas de figure, on peut penser que son parc de 57.000 véhicules et ses 7.000 mises à la route annuelles susciteront des convoitises, si le portefeuille est de qualité. Auquel cas je ne vois pas les captives de constructeurs se positionner car elles ne commercialisent que leurs marques. En revanche, il pourrait y avoir un match entre les captives bancaires et des spécialistes de la LLD, comme Leaseplan, qui réaliseraient une très belle opération en rachetant le parc de GE Capital.

A lire aussi