Grand nettoyage de printemps pour Intesa

le 03/04/2014 L'AGEFI Hebdo

Après UniCredit, Intesa Sanpaolo annonce des résultats annuels faisant état d’une perte élevée (-4,5 milliards d’euros), de fortes provisions sur créances douteuses (7,1 milliards) et de dépréciations importantes (5,8 milliards). La deuxième banque italienne a nettoyé son bilan en amont de la revue de la qualité des actifs des banques européennes (AQR) et des tests de résistance que doit mener la Banque centrale européenne cette année. Son taux de couverture sur créances douteuses, élément important pour l’AQR, s’élève à 46 % fin 2013, contre 52 % pour UniCredit, et 42 % pour Monte dei Paschi. Intesa a fait état d’un ratio de solvabilité common equity tier one de 12,3 % à fin décembre. Son nouveau plan stratégique 2014-2017 vise un bénéfice net de 4,5 milliards d’euros dans trois ans.

A lire aussi