UniCredit se remet à l'ouvrage

le 20/03/2014 L'AGEFI Hebdo

UniCredit poursuit deux objectifs : montrer aux investisseurs la valeur de ses activités et alléger son bilan pour atteindre un ratio de solvabilité common equity tier  1 de 10 % en 2018, l’horizon de son plan stratégique. Pour cela la banque italienne, qui a annoncé une perte nette annuelle record de 14 milliards d'euros consécutive à un grand nettoyage en 2013 avant la revue européenne des actifs, envisage de coter en 2015 Pioneer Investments, sa filiale de gestion d'actifs valorisée à plus de 2 milliards d'euros, ou de la céder, comme il y a quatre ans. UniCredit prévoit aussi d'introduire en Bourse une minorité du capital de Fineco, sa filiale de banque en ligne. Une cotation partielle de sa filiale allemande HVB ne serait en revanche pas à l’agenda. Le groupe prévoit pour 2014 un bénéfice net d'environ 2 milliards d'euros, mais aussi la suppression de 8.500 postes (près de 6 % des effectifs) d’ici à 2018.

A lire aussi