Dexia réduit ses pertes

le 27/02/2014 L'AGEFI Hebdo

Sauvée de la faillite en 2008, la banque franco-belge, qui a récemment fait l’objet d’une polémique sur la rémunération de ses dirigeants, vient de publier une perte nette de 1,08 milliard d’euros pour l’exercice 2013, bien moindre qu’en 2012 ou 2011. Dexia annonce être en ligne avec son plan de cession relatif à son démantèlement progressif. La vente de sa participation de 40 % dans Popular Banca Privada au groupe Banco Popular Espanol, actionnaire à 60 %, et celle de Dexia Asset Management à New York Life Investments finalisent le programme de cessions imposé dans le cadre du plan de résolution ordonnée. Si certaines craintes se dissipent, notamment celle de voir les gouvernements belge et français contraints de la recapitaliser, comme le soulignent les analyses d’Aurel BGC, la banque se trouve toujours dans une situation d’extrême fragilité.

A lire aussi