Un compte sans banque, c’est Nickel

le 20/02/2014 L'AGEFI Hebdo

 Il aura fallu trois ans à Financière des Paiements Electroniques (FPE) présidée par Ryad Boulanouar (L’Agefi du 9 janvier) pour devenir établissement de paiement. Ce statut lui permet de proposer compte et carte, mais n’autorise pas de découvert. C’est le « Compte Nickel ». Les frais ne sont pas les mêmes que dans une banque : outre un forfait de 20 euros à l’ouverture, le client paye surtout les retraits. Le réseau diffère aussi : s’il dispose d’un site Internet moderne et sécurisé, le Compte Nickel s’achète comme un kit et est activé dans les cafés-tabacs-presse. La fédération de ces derniers, qui est entrée au capital de FPE, pousse ses membres à être agréés en qualité d’agents par l’Autorité de contrôle prudentielle. Au lancement, 500 l’étaient. Fin 2014, 1.000 points de vente devraient être équipés. FPE doit trouver son point mort dès la fin 2014, avec 100.000 clients – de tous profils.

A lire aussi