Les caisses d’épargne espagnoles plus transparentes

le 06/01/2011 L'AGEFI Hebdo

Tâtonnements. La Banque d’Espagne (BDE) lui avait donné jusqu’à la fin décembre 2010. Après des mois de tâtonnements, le secteur des caisses d’épargne espagnol se restructure autour de nouveaux groupes : Banca Cívica, Jupiter, Mare Nostrum... Le nombre d’acteurs doit ainsi passer de 45 à 17. Certaines caisses sont encore en cours de fusion, mais toutes conserveront leurs enseignes respectives sur les territoires où elles sont les mieux cotées. Elles devront en outre faire des efforts de transparence. Car la BDE leur a demandé de publier régulièrement cette année leur exposition au secteur immobilier, de façon détaillée : avec le volume des portefeuilles et les garanties couvrant ces actifs. Un exercice différent, donc, de celui des stress tests (tests de résistance).

A lire aussi