Les prix des renouvellements 2019 restent stables dans la réassurance

le 04/01/2019

Malgré le poids des catastrophes naturelles, les prix ont peu augmenté, voire légèrement baissé, dans la réassurance lors des renouvellements de janvier 2019.

REINSURANCE MARKET ENTERS UNCHARTED TERRITORY AT 1 JANUARY 2019
Télécharger le document

Les prémices de 2019 s’avèrent décevantes pour les réassureurs. L’année 2018 a, en effet, été marquée par de nombreuses catastrophes naturelles, comme l’ouragan Michael, les typhons Jebi et Mangkhut, qui ont coûté plus de 80 milliards d’euros aux réassureurs. Ces pertes significatives, quoique moins importantes que celles de 2017, n’ont pas entraîné de fortes hausses des tarifs lors des renouvellements de janvier 2019 d’après les études des courtiers en réassurance Willis Re et JLT Re publiées mardi. L’indice de JLT Re pour les prix de la réassurance des catastrophes naturelles a même accusé une baisse de 1,2% en janvier 2019 alors qu’il avait connu une augmentation de 4,8% en janvier 2018.

Les deux rapports montrent surtout un double mouvement d’écart de prix. D’un côté, les cédants avec des pertes maîtrisées et un processus de renouvellement discipliné, comme c’est le cas en Europe, ont réussi à obtenir des prix en baisse. Les clients ayant connu de fortes pertes et perçus comme plus risqués ont, de leur côté, vu une forte augmentation des tarifs, détaille Willis Re. Les assureurs les plus touchés, notamment en Californie, ravagée par des incendies, ont ainsi connu des majorations de prix allant jusqu’à 20% alors que ceux peu sinistrés ont vu une hausse de seulement 5%, explique JLT Re.

Dans l’ensemble, le marché reste bien capitalisé car «les entrées de capitaux régulières ont permis de compenser la pression sur les prix ce qui a apporté une relative stabilité au marché de la réassurance depuis sept ans», analyse David Flandro de JLT Re. «Des niveaux records de capitaux dédiés au secteur à la fin de 2018 ont ainsi permis d’assurer la continuité d’assurance des risques en janvier 2019», ajoute-t-il. Par ailleurs, JLT Re souligne que pour la première fois depuis la crise financière la croissance des capitaux alternatifs, notamment les obligations catastrophes «cat bond», s’est atténuée, ce qui concorde avec le resserrement du marché des rétrocessions. Certains investisseurs ont retiré leurs capitaux, déçus par les faibles retours sur l’année. Si le marché est assez mature pour que les catastrophes naturelles ne créent pas une forte volatilité, «une nouvelle année avec de lourds sinistres pourrait tester la résilience des investisseurs et leur appétit pour la réassurance dans un contexte de volatilité des marchés», note David Flandro.

REINSURANCE MARKET ENTERS UNCHARTED TERRITORY AT 1 JANUARY 2019
Source :
JLT Re
Date :
1/01/19
Langue :
Anglais
Pages :
4

A lire aussi