Les titres d'Etat portent un risque, selon l'ESRB

le 11/03/2015

Télécharger le document

Revoir la régulation des banques et des assureurs, de manière à ce que les titres d'Etats ne soient plus considérés comme peu ou non-risqués: voilà la proposition du Comité européen du risque systémique (ESRB) qui a publié un rapport le 10 mars 2015.  Le Conseil en charge de la supervision macro-prudentielle au sein de l’UE estime que cette modification réglementaire permettrait de limiter les risques systémiques.

«Le traitement prudentiel des expositions souveraines des institutions financières doit être revu au niveau international», explique le président de la BCE et de l'ESRB, Mario Draghi.

Le rapport propose différentes voies: établir une pondération en risque minimale et supérieure à zéro pour les expositions souveraines des banques; imposer des exigences de diversification ou réévaluer la liquidité des titres souverains.

Toutefois, la mise en œuvre d’une réforme parait délicate. «En temps de crise, l'examen de nouvelles mesures imposant des charges aux banques et/ou rendant le financement des Etats souverains plus difficile pourrait avoir un impact négatif sur les marchés, ce qui pourrait exacerber la crise», souligne l’étude. 

Source :
Comité européen du risque systémique
Langue :
Royaume Uni
Pages :
228

A lire aussi