Florence Lustman devrait succéder à Bernard Spitz à la tête de la FFA

le 13/06/2019

 Bernard Spitz (président de la FFA) lors de la conférence annuelle 2018 de la Fédération française de l’assurance.
(Photo FFA.)

Bernard Spitz ne devrait pas se succéder à lui-même à la tête de la Fédération française de l’assurance. Le président de la FFA ne devrait pas briguer de nouveau mandat, même si formellement, il revient aux trois vice-présidents – Jacques Richier (Allianz France) pour les sociétés anonymes, Pascal Demurger (Maif) pour les mutualistes et Pierre de Villeneuve (BNP Paribas Cardif) pour les bancassureurs – de proposer un nom à l’assemblée générale des membres, prévue le 18 juin. Plusieurs sources l’ont indiqué à L’Agefi, confirmant une information de L’Argus de l’Assurance.

C’est donc Florence Lustman, directrice financière et des affaires publiques de La Banque Postale et ancienne numéro deux de la Commission de contrôle des assurances (ancêtre de l’ACPR), qui devrait prendre la présidence de la FFA cet automne. Selon les mêmes sources, Bernard Spitz assurerait son mandat jusqu’au 1er octobre.

L'actuel président du lobby des assureurs - et auparavant de la FFSA à partir de 2008 - n'a pas réussi cette année à réunir un consensus sur son nom. «Une majorité de sociétés anonymes et une minorité de mutualistes s'y opposaient », précise l'une des parties prenantes. Les bancassureurs, eux, lui étaient favorables.

Sur le même sujet

A lire aussi