Partenariat

Voyage au cœur des actifs réels – L’immobilier

Natixis Investment Managers
le 09/04/2019

Voyage au cœur des actifs réels – L’immobilier

Les besoins de financement d’actifs réels tels que l’immobilier, les infrastructures ou l’aéronautique ne faiblissent pas dans un monde en profonde transformation (urbanisation, explosion démographique, transition énergétique etc). 

Contraintes par la réglementation, les banques ne sont plus en mesure d’assurer seules le financement à long terme (de 5 à 30 ans) de ces actifs illiquides, potentiellement coûteux en capitaux propres. Ce marché s’est ouvert il y a quelques années aux investisseurs institutionnels, notamment ceux en recherche d’actifs générant des revenus stables et peu volatils, leur permettant un meilleur adossement à leurs engagements (passifs) à long terme.

Les sûretés offertes, le taux de recouvrement élevé, la profondeur des marchés, le niveau de spread ajusté du risque, le large éventail de profils rendement/risque et la faible corrélation aux autres classes d’actifs expliquent le succès croissant de la dette privée sur les actifs réels. 

Nous vous proposons d’embarquer pour un voyage de 4 semaines à la découverte du financement des actifs immobiliers, des infrastructures énergétiques ou de transport, ou des avions de ligne.  

Bon voyage !

Points clés

  • Le marché de la dette immobilière accordée par des prêteurs non bancaires se développe rapidement, et a encore beaucoup de chemin à parcourir avant de jouer pleinement son rôle dans le financement des projets de construction
  • Les instruments de dette sont particulièrement intéressants pour les investisseurs : ils sont protégés par un coussin de capitaux propres, génèrent un flux de revenus réguliers et affichent des valorisations stables.
  • Les dynamiques du marché immobilier sont en train de changer, les niveaux de valorisation atteints par certains actifs " core " en Europe apparaissant désormais tendus.

Lire l'intégralité de l'article

Retrouvez l'interview vidéo de Cyril Hoyaux et Arnaud Heck : Pourquoi investir dans la dette immobilière ?

Sur le même sujet

A lire aussi