Les activités de marché ont pénalisé la Société Générale au troisième trimestre

le 03/11/2017

La Société Générale a annoncé ce vendredi des chiffres globalement inférieurs aux attentes pour le troisième trimestre, pénalisée comme la plupart de ses rivales par la faiblesse des activités de marché dans un contexte persistant de taux d'intérêt bas.

Ce vendredi, la banque a annoncé des chiffres globalement inférieurs aux attentes pour le troisième trimestre, pénalisée comme la plupart de ses rivales par la faiblesse des activités de marché dans un contexte persistant de taux d'intérêt bas.

Son résultat net, part du groupe, a reculé de 15,2% à 932 millions d'euros (consensus Reuters/Inquiry Financial 1,0 milliard) sur la base d'un produit net bancaire en repli de 0,9% à 5,958 milliards (consensus 6,043 milliards).

«En dépit d'un environnement financier peu favorable, Société Générale a dégagé, au troisième trimestre, des résultats résilients, tirés en particulier par les activités de banque de détail et de services financiers internationaux», a déclaré le directeur général Frédéric Oudéa.

Par métier, la contribution au résultat net du pôle de financement et d'investissement recule d'un tiers à 316 millions d'euros en raison de la très faible volatilité des marchés et des taux bas.

Celle de la banque de détail et services financiers internationaux, où sont logées notamment des banques en Europe de l'Est et en Afrique mais aussi des activités d'assurances, progresse en revanche de 9,4% à 500 millions, constituant ainsi la véritable "locomotive" sur ce trimestre.

Dans ce contexte de taux bas, la banque de détail en France apporte une contribution de 310 millions (-12,2%), alors que le groupe a accru ses investissements dans le développement de la banque digitale au moment où un nouvel acteur, Orange Bank, risque d'accroître une concurrence déjà âpre sur ce terrain.

Sur l'année, le groupe a confirmé prévoir un recul compris entre -3,0% et -3,5% du produit net bancaire de la banque de détail en France (-3,6% sur les neuf premiers mois de l'année), sur laquelle pèsent les renégociations de crédits.

La transformation digitale du groupe devrait être au coeur du nouveau plan stratégique que la Société générale présentera le 28 novembre prochain.

BNP Paribas a annoncé pour sa part mardi une progression de son résultat net au troisième trimestre, grâce à une plus-value exceptionnelle et à la baisse des coûts, mais la faiblesse des activités de marché a pesé sur le titre.

Sur le même sujet

A lire aussi