Partenariat

L’alternatif contre-attaque - Episode 2 : Les vertus de la dette privée

Natixis Global Asset Management
le 03/07/2017

Depuis plusieurs années, les marchés vivent sous l’influence des banques centrales. La faiblesse historique des taux a rendu les portefeuilles obligataires plus que jamais vulnérables aux hausses de taux à venir et leur décorrélation avec des actions dont le potentiel de performance s’est réduit n’est plus aussi forte. Dans ce contexte, il n’est guère étonnant de voir les investisseurs chercher du renfort dans des solutions de placement alternatives pour honorer leurs engagements à long terme.
 
L’enquête «Investisseurs Institutionnels 20161» de Natixis Global Asset Management confirme cette tendance : la proportion des institutionnels ayant recours à des stratégies alternatives est passée de 53% à 76% en un an. Elles visent à constituer une source de rendement supplémentaire, offrant même parfois une prime d’illiquidité significative. Mais elles permettent aussi  de contribuer à réduire les risques des portefeuilles, en apportant une diversification réelle, grâce à une faible corrélation avec les classes d’actifs traditionnelles. 

Le spectre des stratégies alternatives est large. Penchons-nous aujourd’hui sur la dette privée.

​ Sous l’influence des politiques monétaires non conventionnelles des banques centrales, la dette obligataire classique laisse voir aujourd’hui quelques faiblesses, comme un risque de taux accru. La dette privée est néanmoins une alternative qui a gagné en puissance ces dernières années : sous cette dénomination, on trouve des prêts directs aux entreprises mais aussi des investissements plus spécifiques bénéficiant de la garantie d’un actif physique sous-jacent (dette finançant des projets d’infrastructures, dette immobilière, financement aéronautique). Cette classe d’actifs non cotée  préserve les investisseurs du côté volatil des marchés. A cette faible corrélation avec les marchés obligataires s’ajoute un profil de risque relativement faible : une sorte de retour aux sources de l’obligataire.

Lire l’intégralité des analyses

Le temps des actifs réels est venu  

Immobilier, Infrastructure, Aéronautique : les investisseurs institutionnels se tournent vers la dette privée liée aux actifs réels

Des briques, du ciment et de la dette

​Vidéo :

La dette privée actifs réels, une source de rendement, par Laurent Belouze

(1) Natixis Global Asset Management a interrogé 500 investisseurs institutionnels au sujet de leurs opinions sur les risques, leurs perspectives d’allocation d’actifs et leurs vues sur les performances des marchés. L’enquête se base sur les réponses de 500 gérants de caisses de retraite publiques et privées, de fondations, de fonds de dotation, de fonds d'assurance et de fonds souverains en Amérique du Nord, en Amérique latine, au Royaume-Uni, en Europe continentale, en Asie et au Moyen-Orient. Les données ont été collectées entre octobre et novembre 2016 par la société CoreData. Les conclusions sont publiées dans un nouveau livre blanc intitulé « Double Down ». Pour plus d’information, rendez-vous sur www.durableportfolios.com.

Sur le même sujet

A lire aussi