La Société Générale va mettre en Bourse sa filiale ALD

le 09/02/2017

La banque, qui a dégagé un bénéfice net de 3,874 milliard d'euros en 2016, veut ainsi mieux assurer le développement de sa filiale de leasing et de gestion de flottes de véhicules.

La Société Générale va mettre en Bourse sa filiale ALD
(Photo DR.)

La Société Générale a annoncé lors de la publication de ses résultats annuels 2016 vouloir introduire en Bourse ALD, sa filiale de leasing et de gestion de flottes de véhicules. «Son introduction en Bourse lui ouvrira de nouvelles possibilités pour accélérer son développement par de nouveaux canaux de vente et partenariats, lui assurant la capacité à saisir des opportunités de croissance», explique la banque dans un communiqué. La Société Générale précise qu'elle conservera le contrôle de cette filiale, qui gère 1,4 million de véhicules dans 41 pays et dont elle attend des «synergies commerciales et financières importantes au sein du groupe».

Par ailleurs, la banque a racheté au britannique Aviva les 50% du capital d'Antarius qu'elle ne détenait pas encore. Antarius est la filiale comme d'assurance-vie des deux groupes pour le réseau Crédit du Nord. La participation de 50% dans la coentreprise d'assurance-vie Antarius 1 a été valorisée à environ 425 millions de livres sterling (498 millions d'euros), a indiqué Aviva.

Pour 2016, la Société Générale se félicite d'une forte baisse du coût du risque. Il est tombé à 486 millions d'euros au quatrième trimestre contre 1,157 milliard durant la même période de 2015 et se contracte de près de 32% sur l'année à 2,091 milliards alors que le consensus Reuters/Inquiry Financial tablait sur 2,311 milliards. Au total et sur l'année 2016, la banque a dégagé un bénéfice net de 3,874 milliard d'euros, soit légèrement mieux que les 3,838 milliards du consensus Reuters.

La persistance de taux d'intérêt historiquement bas et la renégociation des prêts immobiliers continuent de rogner les revenus de la banque de détail en France, même si le pôle dégage sur l'année un résultat net en hausse de 3,1% à 1,486 milliard d'euros, notamment grâce à des effets fiscaux.

Sur le même sujet

A lire aussi