Barclays va céder sa banque de détail française au fonds AnaCap

le 27/04/2016

Barclays a augmenté son enveloppe de bonus de 10 %, sur fond de recul significatif des bénéfices. Chris Ratcliffe/Bloomberg

En suspens depuis plusieurs années, le sort de Barclays France semble enfin scellé. Le groupe Barclays a annoncé ce matin son entrée en négociations exclusives avec le fonds britannique AnaCap Financial Partners pour lui céder ses activités de banque de détail et gestion d’actifs en France, « avec l’intégralité des employés dédiés à ce périmètre », précise le communiqué. Le périmètre compte 1.100 collaborateurs et 74 points de vente. Les parties prenantes ne communiquent pas les détails financiers de l’opération, qui ne concerne pas les activités françaises de Barclays Corporate & Investment Banking. Ces dernières demeurent dans le giron de Barclays.

« Pour le groupe Barclays, accélérer la cession des activités qui ne sont plus centrales dans sa stratégie est clé, dans l'objectif de créer une organisation plus simple et plus focalisée sur son coeur de métier et soutenir ainsi la performance de ses activités  stratégiques, déclare Jes Staley, directeur général de Barclays. Les activités de banque de détail et de gestion d’actifs en France sont attractives, mais elles ne correspondent plus à nos ambitions stratégiques ».

AnaCap se présente comme le premier fonds européen spécialiste des secteurs financiers, avec plus de 3 milliards d’euros sous gestion. Il est notamment actionnaire des banques Aldermore au Royaume-Uni, MeDirect en Belgique et FM Bank en Pologne. Après le possible rachat des activités françaises de GE Money Bank par Cerberus, annoncé en janvier par Les Echos, celui de Barclays France constituerait la deuxième reprise d’une banque française de plein exercice par un fonds d’investissement. 

A lire aussi