Le Portugal crée un choc pour les créanciers senior de Novo Banco

le 30/12/2015

Les autorités ont mis en œuvre le premier bail-in bancaire avant même l'entrée en vigueur de la directive européenne BRRD au 1er janvier 2016

Le Portugal crée un choc pour les créanciers senior de Novo Banco

Le Portugal crée le premier bail-in bancaire avant même l'entrée en vigueur de la directive européenne BRRD au 1er janvier 2016. Afin de combler le déficit en fonds propres de Novo Banco, qui a repris les actifs sains de Banco Esperito Sancto (BES), la Banque du Portugal a décidé de transférer cinq obligations senior de la banque nationalisée en août 2014 vers BES, promise à la liquidation. Celle-ci ne portait jusqu’à présent que des titres subordonnés.

Selon la Banque du Portugal, les titres senior cotés représentent une valeur nominale de 1,941 milliard d’euros et une valeur comptable de 1,985 milliard.

Ce transfert libère Novo Banco de 2 milliards d’euros de créances. Cela va permettre d’améliorer son ratio common equity tier 1 à 13% contre 9,4% auparavant, sur la base du bilan à fin juin 2015, a indiqué la Banque du Portugal. Novo Banco se retrouve ainsi en règle avec les exigences de fonds propres de la Banque centrale européenne. Lisbonne a déjà prévu de relancer dès janvier le processus de privatisation de la banque qui avait été interrompu en septembre, les offres soumises ayant été jugées trop basses.

Les créanciers senior de Novo Banco eux ne s’attendaient pas à une telle douche froide d'autant que la Commission européenne a accordé le 22 décembre dernier un délai supplémentaire de 9 mois au Portugal pour trouver un repreneur à Novo Banco. Le cours des obligations concernées s’est effondré. Alors qu’elles cotaient encore entre 90% et 100% du nominal mardi, elles ne valaient plus mercredi que 10% à 15% du nominal.

A lire aussi