Barclays pousse son directeur général vers la sortie

le 08/07/2015

Le conseil d'administration de Barclays a annoncé le départ d'Antony Jenkins mercredi, offrant l'intérim au président de la banque, John McFarlane.

Barclays a annoncé mercredi le départ de son directeur général Antony Jenkins, son conseil d'administration ayant décidé qu'une évolution de l'équipe de direction était nécessaire pour accélérer les changements stratégiques et améliorer les rendements aux actionnaires. Antony Jenkins occupait ce poste depuis 2012. Le vice-président de la banque, Michael Rake a expliqué que la banque avait besoin de «nouveaux talents».

«Nous perdons de la valeur et une nouvelle approche est nécessaire (...). En tant que groupe, si nous souhaitons apporter davantage de retours à nos actionnaires, nous devons être plus concentrés sur ce qui est attractif et sur nos qualités», a-t-il affirmé. «Cet événement n'indique aucune évolution majeure dans la stratégie», a par ailleurs assuré la banque.

Le président de la banque britannique John McFarlane assurera l'intérim jusqu'à la désignation d'un nouveau directeur général. Dans les premiers échanges, l'action Barclays gagnait 2,6%. John McFarlane, qui a supervisé la restructuration de l'assureur Aviva, a établi mercredi matin un parallèle entre la situation des deux groupes.

Barclays est la dernière grande banque à changer de capitaine. Le mois dernier, Deutsche Bank a annoncé le départ surprise d'Anshu Jain, remplacé par John Cryan, un mouvement qui suscite des attentes de réorientation stratégique. StanChart, touchée par le ralentissement en Asie et de mauvaises performances boursières, s'est aussi séparée de son patron, Peter Sands, à qui Bill Winters a succédé en juin. Chez Credit Suisse, le processus de succession a été plus tranquille, avec l'arrivée de Tidjane Thiam le 1er juillet en remplacement de Brady Dougan, un mouvement annoncé dès mars.

A lire aussi