BNP Paribas enregistre une hausse de son bénéfice à 1,67 milliard d'euros au premier trimestre

le 30/04/2014

Le trimestre a été marqué par une plus-value nette sur des cessions de titres exceptionnelles pour 301 millions d’euros

BNP Paribas a enregistré un bénéfice net part du groupe de 1,668 miliard d'euros au premier trimestre 2014, en hausse de 5,2% par rapport à la même période de 2013. La banque française indique que le trimestre a été marqué pardeux éléments exceptionnels pour un total net de +237 millions d’euros : une plus-value nette sur des cessions de titres exceptionnelles pour 301 millions d’euros et la réévaluation de dette propre et du risque de crédit propre inclus dans les dérivés dont l’impact est négatif de -64 millions d’euros.

Toutefois le produit net bancaire s’est élevé à 9,913 milliards d’euros, en baisse de 0,6% par rapport au premier trimestre 2013.Les revenus des pôles opérationnels sont légèrement inférieur de -0,2%par rapport au premier trimestre 2013. Les frais de gestion sont en baisse de 1,4% à 6,382 milliards d’euros. Ils incluent ce trimestre l’impact exceptionnel des coûts de transformation de « Simple & Efficient » pour 142 millions d’euros (155 millions d’euros au premier trimestre 2013).

Les frais de gestion des pôles opérationnels sont en hausse de 1,8%, traduisant à la fois la maîtrise continue des coûts et la mise en oeuvre du plan de développement 2014-2016.

La banque a par ailleurs indique dans un communiqué mercredi que les sanctions qu'elle encourt aux Etats Unis, liées à des paiements en dollars réalisés dans des pays soumis à un embargo, pourraient excéder «très significativement» la provision qu'elle aconstituéeà hauteur de 798 millons d'euros. De fait, selon Bloomberg, les Etats-Unis envisageraient de poursuivre la banque au pénal dans ce dossier, de même que Credit Suisse, ce qui constituerait un changement par rapport aux règlements à l'amiable trouvés avec d'autres banques (HSBC, ING...) dans ces affaires. L'action BNP Paribas abandonnait plus de 4% mercredi à 14 heures.

A lire aussi