BNP Paribas affiche des résultats en hausse

le 31/10/2013

Photo: PHB

La banque française BNP Paribas affiche un résultat net en légère hausse (+2,4%) au troisième trimestre et légèrement supérieur au consensus Reuters, en dépit d’un recul de ses revenus. Son bénéfice, qui s’élève à 1,358 milliard d’euros, a été soutenu par la diminution des frais de gestion et du coût du risque de la banque.

Si BNP Paribas fait mieux que le consensus Reuters sur son résultat net (1,36 milliard d’euros contre 1,32), il n’en va pas de même pour le produit net bancaire. Anticipé à 9,31 milliards d’euros, il pointe à 9,29 milliards après une baisse de 4,2% par rapport au 3ème trimestre 2012. Il s’agit de son plus bas niveau depuis le quatrième trimestre de l’année 2008.

Dans un communiqué publié jeudi, BNP Paribas explique travailler à son nouveau plan stratégique triennal, qui doit être dévoilé début 2014. Dans l’intervalle, elle poursuit la mise en place de son programme de réduction de coûts, baptisé «Simple & Efficient», qui prévoit des investissements de 1,5 milliard d’euros sur trois ans à compter de 2013, notamment dans l’informatique. Ces investissements doivent permettre de dégager des économies structurelles de 2 milliards d’euros par an à partir de 2015.

88% des projets identifiés au sein de ce programme ont déjà été lancés, se félicite la banque qui ajoute que «les économies récurrentes dégagées sur les neuf premiers mois de 2013 s’élèvent à 549 millions d’euros», soit «l’objectif annoncé pour l’ensemble de 2013» (500 millions d’euros). Les frais de gestion sont ainsi en baisse de 2,1% à 6,4 milliards d’euros. «Ils incluent ce trimestre l'impact exceptionnel des coûts de transformation de « Simple & Efficient » pour 145 millions d'euros et l'effet de la hausse de l'euro», explique la BNPP.

Pour les neuf premiers mois de 2013, BNP Paribas explique «réaliser des résultats solides malgré un environnement difficile». Le produit net bancaire s'établit à 29,3 milliards d'euros, en baisse de 1,4% par rapport aux neuf premiers mois de 2012, le résultat avant impôt s'établit à 7,423 milliards d'euros (-19,6%). «Il comprend cependant des éléments exceptionnels pour un total de -132 millions d'euros contre +590 millions d'euros pour les neuf premiers mois de 2012», explique la banque. Enfin, le résultat net part du groupe s'élève ainsi à 4,7 milliards d’euros pour les neuf premiers mois de 2013, en baisse de 22,2% par rapport à la même période de l'année précédente, «qui avait notamment enregistré la cession d'une participation dans Klépierre.».

A lire aussi