Société générale multiplie par deux son bénéfice net au deuxième trimestre

le 01/08/2013

Le résultat a été soutenu par les activités actions, taux, change et matières premières, la banque visant une rentabilité des capitaux propres de 10% en deux ans

Société générale a enregistré un bénéfice net multiplié par 2,2 à 955 millions d'euros au deuxième trimestre, supérieur aux prévisions, pour un produit net bancaire en légère baisse, de 0,6%, à 6,23 milliards. Ce deuxième trimestre a une nouvelle fois été marqué par la performance des activités de marché. 

Soutenu par les activités actions ainsi que celles de taux, change et matières premières, le pôle de banque de financement et d'investissement a enregistré un résultat net multiplié par près de trois à 374 millions d'euros et un PNB en hausse de près de 40% à 1,69 milliard. Les revenus de la banque de détail en France ont progressé de 1,6% à 2,07 milliards d'euros pour un résultat net en baisse de 11,4% à 319 millions. La tendance est inverse à l'international où le groupe, très présent en Europe de l'Est, comptabilise des revenus "retail" en baisse de 11,2%. La banque a toutefois dégagé un résultat net de 59 millions dans ces activités, à comparer à une perte de 231 millions un an plus tôt.

Société générale s'est engagée jeudi à poursuivre ses efforts d'adaptation et a confirmé ses objectifs financiers. La banque française veut dégager une rentabilité des capitaux propres (ROE) de 10% dans deux ans et a lancé début mai un programme de compressions de coûts supplémentaire destiné à lui faire économiser 1,45 milliard d'euros entre 2012 et 2015. Société générale a confirmé viser un ratio core tier one Bâle III de 9,5% fin 2013 - il atteignait 9,4% au 30 juin - et indique que son "ratio de levier" (le rapport entre les fonds propres et le total des engagements de la banque) devrait se situer en fin d'année au-dessus du seuil de 3% auquel devront se conformer les établissements européens en 2018.

A lire aussi