BNP Paribas met le cap sur l’Asie

le 14/02/2013

La première banque de la zone euro a fait état ce jeudi matin de résultats en baisse au titre du quatrième trimestre, touchée comme ses concurrentes par des charges exceptionnelles.

BNP Paribas vise l'Asie. Photo: PHB

La banque de la rue d’Antin entend travailler cette année à un programme de développement sur la période 2014-2016 avec l'Asie comme tête de pont et veut poursuivre ses économies pour résister à un environnement toujours difficile en Europe. «Le groupe préparera en 2013 un plan de développement 2014-2016 (...) avec un objectif de présentation d'ensemble début 2014», souligne BNP Paribas dans un communiqué. La banque entend mettre en place un nouveau programme d'économies baptisé «simple and efficient» et déployer parallèlement des plans de développement par métiers et par zone géographique, l'Asie-Pacifique étant la première région concernée.

La première banque de la zone euro a fait état ce jeudi matin de résultats en baisse au titre du quatrième trimestre, touchée comme ses concurrentes par des charges exceptionnelles, mais sa performance annuelle dépasse de très loin celle de sa grande rivale française Société Générale. Au titre du quatrième trimestre, sous l’effet de dépréciations exceptionnelles d’un montant total de 345 millions d’euros, le résultat net de BNP Paribas recule de 32,8% à 514 millions, tandis que le produit net bancaire s'inscrit en diminution de 3% à 9,4 milliards. Les analystes du consensus Thomson Reuters I/B/E/S prévoyaient en moyenne un résultat net d'un milliard d'euros et des revenus de 9,54 milliards. Sur l’ensemble de l’année 2012, la banque affiche un résultat net en hausse de 8,3% à 6,55 milliards d'euros.

Le groupe précise avoir réalisé cette année son plan d’adaptation à la nouvelle réglementation, en avance sur le calendrier annoncé avec une réduction des besoins en dollars de la Banque de financement et d'investissement (BFI) de 65 milliards de dollars dès avril 2012 et une réduction des actifs pondérés de 62 milliards d’euros depuis le 31 décembre 2011. L’objectif d’augmenter d'un point de pourcentage le ratio «common equity Tier 1 de Bâle 3 plein» a été dépassé dès fin septembre 2012 pour atteindre 9,9% au 31 décembre 2012.

Le Conseil d’administration de la banque compte en outre proposer à l’Assemblée Générale des actionnaires de verser un dividende de 1,50 euro par action, soit un taux de distribution de 29,7% payable en numéraire.

A lire aussi