UBS dans le rouge

le 05/02/2013

Photo: Bloomberg News

La banque suisse a annoncé ce mardi matin une perte trimestrielle un peu moins marquée que prévu, sous le coup de l'amende de 1,4 milliard de francs suisses (1,2 milliard d'euros) infligée pour manipulation du taux interbancaire Libor et de charges de restructuration liées à son plan de licenciement de 10.000 salariés.

UBS n'en a pas moins décidé de relever son dividende, à 0,15 franc par action contre 0,10 franc au titre de 2011.

Sur les trois derniers mois de l'année, la perte de l’établissement helvétique est ressortie à 1,89 milliard de francs alors les analystes financiers interrogés par Reuters avaient anticipé une perte de 2,1 milliards.

La banque a également dit qu'elle allait racheter au cours des prochaines semaines pour cinq milliards de francs de ses propres titres de dette senior, ce qui pourrait se traduire par de charges «significatives» sur le trimestre en cours. La décision de racheter ses propres obligations a été motivée par la diminution des besoins en fonds et en liquidités du fait de la baisse drastique de la taille des activités de banque d'investissement.

A lire aussi