Crédit Agricole referme le chapitre Emporiki

le 17/10/2012

La banque verte a annoncé ce matin la cession de la totalité du capital à Alpha Bank.

Photo: Bloomberg News

La banque française a annoncé ce matin la signature d’un contrat visant à la cession de la totalité du capital d’Emporiki à Alpha Bank, à l’issue de négociations exclusives annoncées précédemment. La transaction a été approuvée par le conseil d’administration de Crédit Agricole SA avant-hier lundi 15 octobre. Les deux parties visent la finalisation de la cession au 31 décembre prochain, sous réserve de l’obtention de l’autorisation des autorités compétentes.

Les termes de la transaction ont d’ores et déjà été approuvés par les conseils d’Alpha Bank et du Fonds Hellénique de Stabilité Financière, souligne le Crédit Agricole.

La banque française souligne que la totalité du capital d’Emporiki est cédée pour un euro. Ainsi que précédemment annoncé, la recapitalisation d’Emporiki par Crédit Agricole SA, déjà engagée en juillet 2012 à hauteur de 2,3 milliards d’euros, sera portée à 2,85 milliards préalablement à la cession. En outre, Crédit Agricole SA souscrira pour 150 millions d’euros d’obligations convertibles à émettre par Alpha Bank, remboursables en actions d’Alpha Bank, sous conditions et à l’initiative de CASA.

La banque verte relève que son exposition au financement des entités cédées s’élevait à 2,1 milliards d'euros à fin septembre 2012. La recapitalisation d’Emporiki et la souscription aux obligations convertibles à émettre par Alpha Bank entraîneront une réduction immédiate de ce financement de l’ordre de 700 millions d’euros. En outre, le Crédit Agricole étudie la possibilité d’acheter des actifs auprès d’Emporiki et d'Alpha Bank, des achats qui réduiraient également le montant de son exposition résiduelle.

Le financement résiduel sera remboursé en trois échéances, dont la dernière interviendra fin 2014, et sera garanti par des actifs financiers de qualité sélectionnés par le Crédit Agricole, indique la banque dans son communiqué.

Ce dernier souligne que l’impact de la transaction sera enregistré dans le compte de résultats de Crédit Agricole SA au troisième trimestre 2012. Il viendra réduire le résultat net part du groupe pour un montant estimé à 2 milliards d’euros qui tient compte de la meilleure évaluation de l'ensemble des pertes et coûts induits par la transaction jusqu'à la finalisation de la cession. Cette dernière s’inscrit dans le cadre de la stratégie de renforcement de la structure financière de CASA qui poursuit ainsi son recentrage dans le cadre de son plan stratégique. Le groupe bancaire estime ainsi que les effets cumulés de la transaction conforteront l’atteinte de ses objectifs de solvabilité à fin 2013 tels qu’ils ont été précédemment annoncés.

Comme indiqué lors de l’entrée en négociations exclusives, cette opération contribuera à la consolidation du système bancaire grec, condition du redressement du secteur financier du pays.

A lire aussi