Groupama a versé à son ex-DG un parachute de 3 millions d'euros

le 30/04/2012

Jean Azéma. Photo: Hamilton/REA

Les rumeurs disaient vrai. Jean Azéma, débarqué de la direction générale de Groupama en octobre dernier, a perçu un «parachute» de près de 3 millions d’euros, selon le document de référence du groupe publié le 30 avril. Plus précisément, l’assureur mutualiste a versé à son ancien patron une indemnité de rupture et une indemnité de non-concurrence d'un montant de 1,47 million d’euros chacune, conformément aux conditions définies par le conseil d’administration en 2009 lorsque Jean Azéma avait abandonné le bénéfice de son contrat de travail. Au total, en ajoutant le salaire fixe, les avantages en nature et le bonus versé l’an dernier au titre de 2010 (aucun n’a été attribué au titre de 2011), l’ex-directeur général a perçu 4,38 millions d’euros en 2011.

Eprouvé par la crise grecque et la chute des marchés, Groupama SA a perdu 1,8 milliard d’euros en 2011. Le groupe mutualiste n’a dû son salut qu’à l’intervention de la Caisse des dépôts. Il s’est engagé depuis dans une politique de cession d’actifs à l’étranger et en France, avec l’annonce encore le 27 avril de discussions exclusives avec Allianz pour la vente de Gan Eurocourtage.

Il a aussi revu sa gouvernance. «Fin 2011, des mesures ont été arrêtées pour améliorer l’information financière des membres du conseil qui sont déployées depuis le 1er janvier 2012. De plus, des actions de formation des administrateurs ont été engagées, à la demande, de manière à permettre à ces derniers de répondre aux enjeux des décisions prises par le conseil d’administration, notamment en matière financière», lit-on dans son document de référence.

A lire aussi