La Société Générale est visée par une procédure de l’ACP

le 07/03/2012

L’Autorité de contrôle prudentiel (ACP) a ouvert fin septembre 2011 une procédure disciplinaire à l’encontre de la Société Générale, indique le groupe dans la section «risques juridiques» de son document de référence 2012. Une décision qui fait suite à «une enquête, auprès de la banque privée, portant sur les dispositifs de contrôle de conformité et les dispositifs de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme», précise la banque. Le gendarme du secteur financier s’intéresserait aussi à d’autres banques privées, puisque «cette mission de l’ACP s’inscrit dans un programme qui touche progressivement l’ensemble des grands établissements français», poursuit la Société Générale. Dans un autre dossier, celui d’éventuelles manipulations des taux Libor (lire page 3) et Euribor, le groupe confirme avoir reçu, comme d’autres grandes banques, des demandes de renseignements de la part des autorités américaines et européennes.

A lire aussi