La Société Générale pénalisée par sa BFI

le 16/02/2012

Le siège de Société Générale. Photo: Balint Porneczi/Bloomberg
(Photo Bloomberg.)

La Société Générale a fait état ce matin d'un résultat inférieur aux attentes pour le quatrième trimestre en raison de pertes accrues dans ses activités de banque de financement et d'investissement (BFI) du fait de la crise dans la zone euro et a déclaré rester prudente pour cette année. La banque explique dans un communiqué avoir passé une nouvelle provision de 162 millions d'euros sur la dette publique grecque au dernier trimestre 2011, portant son provisionnement à 75%, à l'instar de sa concurrente BNP Paribas.

Dans la BFI, en cours de restructuration du fait de la crise, le groupe affiche une perte nette de 482 millions d'euros, causant une chute de 88% de son bénéfice net trimestriel qui ressort à 100 millions d'euros. Le consensus réalisé par la rédaction de Reuters tablait sur un résultat de 190 millions d'euros pour les trois derniers mois de 2011, soit une chute de 78%, intégrant une perte limitée à 81 millions d'euros dans la BFI. «Je reste globalement prudent pour 2012», a déclaré Frédéric Oudéa, le PDG de la banque, sur la chaîne de télévision CNBC. «Je suis content du début de l'année en ce qui concerne les activités de marché» a ajouté le dirigeant.

«Les besoins en liquidité dollar de la banque de financement et d'investissement ont ainsi été réduits d'environ 55 milliards de dollars US au cours du deuxième semestre», explique la banque, qui ajoute avoir accéléré les cessions dans son portefeuille d'actifs toxiques au second semestre 2011. Ces cessions ont eu un impact négatif de 524 millions d'euros sur les revenus de la BFI sur le seul quatrième trimestre.

Hier, BNP Paribas a fait état de résultats supérieurs aux attentes au quatrième trimestre. Outre des propos rassurants des dirigeants sur 2012, les analystes soulignent que la banque de financement et d'investissement de BNP Paribas a mieux résisté dans la crise que ses principaux concurrents. A la Bourse de Paris, avant la publication des résultats de la banque, le titre Société Générale a clôturé hier mercredi en hausse de 2,19% à 22,38 euros. Il a gagné 30% depuis le début de l'année après avoir plongé de 57% en 2011.

A lire aussi