HSBC change de cap

le 11/05/2011

La banque britannique a annoncé ce mercredi matin son intention d'économiser jusqu'à 3,5 milliards de dollars (2,4 milliards d'euros) en réduisant la voilure dans ses activités de gestion de patrimoine et de banque de détail.

La première banque européenne étudie également l'avenir de son activité dans les cartes de crédit aux Etats-Unis, a précisé son directeur général Stuart Gulliver. Les analystes de Barclays Capital ont estimé que de telles cessions pourraient dégager 25 milliards de dollars.

Réduire les coûts devrait permettre à HSBC de parvenir à un coefficient de rentabilité compris entre 48% et 52% d'ici 2013, précise la banque dans un communiqué adressé à la Bourse de Hong Kong.

La gestion de patrimoine sera recentrée sur dix-huit pays et la banque de détail limitée aux marchés susceptibles d'être rentables. La banque est actuellement présente dans 87 pays.

HSBC vise un ratio de distribution des bénéfices sous forme de dividende de 40 à 60% et une rentabilité des fonds propres de 12 à 15%.

Stuart Gulliver a été nommé à la tête du groupe en septembre dernier. Les marchés s'attendaient à ce qu'il porte ses efforts immédiats dans le domaine des cartes de crédit, tout spécialement aux Etats-Unis.

A lire aussi