Crédit Agricole dévoile son plan stratégique

le 17/03/2011

Photo: PHB/Agefi

Crédit agricole SA a annoncé jeudi vouloir quintupler son bénéfice net d'ici 2014 et confirmé renoncer à des acquisitions majeures sur cette période. La banque française, qui présente son nouveau plan stratégique, a indiqué viser un résultat net part du groupe de 6 à 7 milliards d'euros en 2014 contre 1,26 milliard publié en 2010. Elle espère aussi sur la période dépasser la barre des 25 miliards d'euros de revenus et atteindre un rendement des fonds propres de l'ordre de 10% à 12%. «Notre plan a été construit sans recours à la croissance externe, mais en nous concentrant sur la croissance organique», a déclaré Jean-Paul Chifflet, directeur général du Crédit agricole, dans une interview aux Échos de jeudi.

«Nous avons procédé ces dernières années à d'importantes opérations (...) La priorité est désormais d'en retirer tous les avantages et d'amplifier l'effet groupe», a-t-il ajouté. Interrogé sur d'éventuelles cessions d'actifs, notamment celle de la participation dans Bankinter, il a répondu: «Nous n'excluons aucune hypothèse quant à cette participation». La banque a réaffirmé dans le même temps son intérêt pour Pioneeer, la filiale de gestion d'actifs que le groupe italien UniCredit a mise en vente.

Lors de cette journée de rencontre avec les investisseurs, les analystes attendent de la direction de la banque qu'elle précise aussi sur ses projets pour ses deux filiales de courtage Cheuvreux et CLSA. Le groupe, qui restructure sa filiale grecque Emporiki, pourrait en effet décider de vendre ses deux filiales en cas d'échec des négociations avec le chinois Citic Securities en vue d'un rapprochement dans ce métier. Son objectif de retour à la rentabilité en 2012 est également confirmé pour Emporiki.

Très surveillé sur sa solvabilité à la lumière des nouvelles normes prudentielles du comité de Bâle, le Crédit agricole a rassuré les investisseurs le mois dernier en annonçant avoir trouvé un accord avec les régulateurs pour muscler ses fonds propres. La banque a mis sur pied un mécanisme de garantie fournie par ses caisses régionales et qui lui apporte l'équivalent de 5,5 milliards d'euros de fonds propres. Avec ce mécanisme, elle mise sur un ratio tier one supérieur à 8,75% sous Bâle III en 2014.

A la Bourse de Paris, l'action Crédit agricole SA a terminé mercredi à 11,2850 euros en baisse de 2,84% dans un marché préoccupé par la menace d'un accident nucléaire au Japon après le séisme et le tsunami de vendredi dans le nord-est du pays, et par les tensions persistantes dans les pays arabes. Le titre a néanmoins gagné plus de 18% depuis le début et surperforme l'indice sectoriel Stoxx 600 des banques européennes en hausse de 0,55% depuis le 1er janvier.

A lire aussi