Les résultats de BNP Paribas dépassent les attentes

le 04/11/2010

BNP Paribas a annoncé jeudi un résultat net au troisième trimestrede 1,9 milliard d'euros, en hausse de 46% et supérieur aux attentes du marché (le consensus établi par Reuters tablait sur un bénéfice net de 1,7 milliard d'euros) grâce à un nouveau recul de ses provisions pour pertes sur le crédit de près de 47% tandis que ses revenus ont progressé de 1,8% sur la période. A titre de comparaison, la Société générale a fait état mercredi d'un bénéfice net également supérieur aux attentes du marché, à 896 millions d'euros. A fin septembre, son ratio de solvabilité financière "tier one" ressort à 11,2% contre 10,1% fin 2009.  "Nous sommes confiants que le quatrième trimestre se traduira par une nouvelle série de bons résultats pour BNP Paribas dans nos principaux métiers", a dit Baudouin Prot, administrateur directeur général, qui s'est toutefois refusé à donner des prévisions chiffrées.

La deuxième banque de la zone euro par la capitalisation boursière, derrière l'espagnole Santander, souligne également que les nouvelles règles du Comité de Bâle auront un "impact significatif mais gérable sur les actifs pondérés" de la banque. L'établissement fait néanmoins savoir que l'ensemble des nouvelles régulations bancaires et financières se traduiront par une hausse de 70 milliards d'euros de ses encours pondérés, dont dix milliards au titre des règles de Bâle III. Dans une interview à Reuters Insider, Baudouin Prot, estime que la banque n'a pas besoin d'augmentation de capital pour se conformer aux nouvelles normes.

La banque, qui a racheté Fortis en 2009, n'exclut pas de nouvelles acquisitions à l'avenir mais souligne qu'elle ne se lancera pas dans des opérations de croissance externe à n'importe quel prix. "Nous resterons très disciplinés sur les prix que nous sommes prêts à payer. (..) Il y a un niveau de prix auquel je suis heureux de ne pas acheter" a expliqué Baudouin Prot. Le groupe bancaire n'a en revanche pas souhaité faire de commentaires sur un intérêt pour des filiales de la banque italienne Banco Popolare ou pour la banque polonaise Polbank, filiale du grec EFG Eurobank.

L'action BNP Paribas a clôturé mercredi sur une hausse de 0,46% à 52,45 euros. Elle cède 6,17% depuis le début de l'année et surperforme légèrement l'indice sectoriel Stoxx 600 des banques européennes (-6,52%).

A lire aussi