La Société Générale publie des résultats supérieurs aux attentes

le 03/11/2010

Société Générale, qui a dépassé les attentes au troisième trimestre, a une nouvelle fois exclu mercredi tout recours à une augmentation de capital pour se conformer aux nouvelles normes bancaires de Bâle III et confirmé les objectifs de son plan stratégique de juin.

La deuxième banque française par la capitalisation boursière a compensé sur la période la baisse des revenus dans la banque d'investisssement par un recul plus prononcé que prévu des provisions pour pertes sur le crédit et par la hausse de son activité dans la banque de détail. Son bénéfice net est ainsi multiplié par 2,1 pour ressortir à 896 millions d'euros contre 793 millions d'euros établi par le consensus Reuters. Ses provisions ont reculé de 39% tandis que ses revenus ont progressé de 5,5%. Sur les neuf premiers mois de l'année, le résultat net de la SocGen ressort à trois milliards d'euros, permettant à la banque d'atteindre l'objectif assigné pour tout l'exercice 2010.

Pour couper court aux spéculations sur un besoin de renforcer ses fonds propres en liaison avec la nouvelle réglementation bancaire Bâle III, la Société générale indique qu'elle sera en mesure d'atteindre un ratio de solvabilité «core tier one» de 7,5% «dès janvier 2013». «Nos perspectives de résultat (...) nous permettent de financer notre croissance, tout en ayant la capacité de respecter les nouvelles exigences en capital Bâle III sans augmentation de capital», souligne Frédéric Oudéa, le PDG de la banque, cité dans le communiqué de résultats.

L'action Société Générale a clôturé mardi en baisse de 1,16% à 42,10 euros. Elle abandonne près de 14% depuis le début de l'année et sous-performe l'indice sectoriel DJ Stoxx des banques europénnes (-6%).

A lire aussi