Des résultats meilleurs qu’attendu pour BNP Paribas

le 06/05/2009

Des résultats meilleurs qu’attendu pour BNP Paribas

La banque a annoncé ce mercredi matin un bénéfice net en repli de 21,4% à 1.558 millions d'euros pour le premier trimestre 2009, réalisant un début d'année au-dessus des attentes du marché en dépit du contexte de crise économique et financière. Le consensus Reuters tablait sur un bénéfice net trimestriel en chute de 60,4% à seulement 784 millions d'euros.

Dans un communiqué, la banque explique avoir réalisé sur les trois premiers mois de l'année des performances commerciales et opérationnelles qui lui ont permis «d'absorber la hausse du coût du risque», qui mesure l'effort de provisionnement pour faire face à la crise. Son résultat brut d'exploitation ressort ainsi en hausse de 48% à 4.129 millions d'euros, alors que les analystes l'attendaient en moyenne en légère hausse de 1,7% à 2.837 millions d'euros. Les provisions sont quant à elles multipliées par 3,3 à 1,8 milliard d'euros, sensiblement supérieures aux attentes du marché.

BNP note que «la dégradation de l'environnement économique» a affecté son portefeuille de crédit au sein de sa filiale américaine BancWest, dans ses activités en Ukraine ainsi que dans ses activités de financement et de finance personnelle.

Baudouin Prot, le directeur général de la banque, a prévenu sur la chaîne de télévision CNCB qu'il fallait pour l'avenir s'attendre à des niveaux de rendement sur fonds propres inférieurs «à ce qu'ils étaient en 2006 et 2007».

Au 31 mars 2009, le ratio de solvabilité financière Tier 1 de BNP Paribas ressort à 8,8%, dépassant son objectif de 8,4% affiché lorsque la banque a sollicité la deuxième tranche d'aide du gouvernement français au secteur bancaire. A cette occasion, le groupe, qui a accusé une perte de 1,37 milliard d'euros au dernier trimestre 2008, a émis fin mars 5,1 milliards d'euros d'actions de préférence au profit de l'Etat français qui détient désormais 17% de son capital.

La banque dirigée par Baudouin Prot a aussi fait savoir que le «rapprochement opérationnel» avec Fortis, pour lequel BNP a reçu la semaine dernière le feu vert des actionnaires, devrait commencer dès la mi-mai.

A lire aussi