La perte trimestrielle de Fortis se creuse d'un milliard d'euros

le 06/03/2009

La perte trimestrielle de Fortis se creuse d'un milliard d'euros

L’établissement explique dans l’attente de la publication complète des résultats annuels et en réponse à certains articles parus dans la presse dernièrement, qu'il souhaitait apporter des informations complémentaires à son rapport financier intérimaire du 22 janvier dernier.

En attendant l’aboutissement des négociations entre Fortis Holding, l’Etat belge et BNP Paribas dont la date limite a été prolongé jusqu’à aujourd’hui, Fortis a pris en compte de nouveaux éléments dans l’établissement de ses résultats pour l’année 2008.

Ainsi est-il «devenu de plus en plus probable qu’un paiement exceptionnel, qui proviendrait du dénouement de la Relative Performance Note (RPN) liée à la transaction CASHES, ne se réaliserait plus», indique la banque. Ce paiement ne serait dès lors plus disponible pour récupérer une part importante des actifs d’impôts différés. En conséquence, Fortis a dû déprécier une partie des actifs d’impôts différés. Il en a résulté «une perte comptable supplémentaire d’environ 1 milliard d’euros, portant la perte nette pour le quatrième trimestre à 6 milliards».

Fortis précise cependant que cela «n’exclut pas l’utilisation future de pertes fiscales».

Pour autant, Fortis a confirmé que, malgré ce nouvel élément, son ratio Tier demeurait autour de 10%.

A lire aussi