Washington à la rescousse de Bank of America

le 16/01/2009

Washington à la rescousse de Bank of America

Bank of America va recevoir 20 milliards de dollars d'aide supplémentaire du gouvernement américain, ainsi qu'une garantie de crédit à hauteur de 118 milliards de dollars, afin de l'aider à absorber la banque d'investissement Merrill Lynch, ont annoncé vendredi les autorités américaines.

 Dans le cadre d'un plan d'urgence annoncé par le département du Trésor, la Réserve fédérale et la Federal Deposit Insurance Corp (FDIC), Washington apportera 20 milliards de dollars à la première banque américaine en échange d'actions. L'Etat fédéral a également accepté de partager les pertes éventuelles sur les actifs toxiques repris par la, banque lors du rachat de Merrill Lynch, négocié en septembre et finalisé le 1er janvier, pour un montant estimé de 19,4 milliards de dollars. Les 20 milliards d'aide seront puisés dans le premier volet du plan Tarp (Troubled Asset Relief Program) d'aide au secteur financier, a précisé un responsable du gouvernement. Ces fonds avaient déjà été affectés à d'autres usages mais ils n'ont pas encore été dépensés, a ajouté ce responsable lors d'une conférence téléphonique après l'annonce de l'octroi d'une aide supplémentaire à Bank of America, qui avait déjà reçu 25 milliards de dollars en octobre dernier.

 « La très grande majorité » de l'ensemble des actifs qui feront l'objet d'une garantie sont des actifs de Merrill Lynch liés à des emprunts immobiliers, a dit le responsable. Bank of America a conclu le rachat de Merrill Lynch sans avoir à solliciter l'aide du gouvernement mais l'environnement économique s'est sensiblement dégradé depuis le 15 septembre, date à laquelle l'accord a été conclu après 48 heures de négociations dans l'urgence. Au cours de cette même matinée, la banque Lehman Brothers Holding a déposé le bilan.

 Le titre Bank of America a terminé la séance de jeudi en baisse de 1,88 dollar, ou 18,4%, à 8,32 dollars, après avoir touché son niveau le plus bas depuis 17 ans, en raison des doutes sur sa capacité à surmonter la crise financière actuelle. La banque devrait donner des précisions sur les modalités de son nouveau renflouement à l'occasion de la publication de ses résultats aujourd’hui même. La publication, initialement prévue le 20 janvier, a été avancée.

A lire aussi