Dossier

La France en quête de croissance et de compétitivité

La France en quête de croissance et de compétitivité

Page web du 9 août

DOSSIER :

La France en quête de croissance et de compétitivité

Le quinquennat inauguré par le scrutin du 7 mai 2017, qui a donné la victoire à Emmanuel Macron, pourrait marquer un tournant décisif pour la France. La victoire du candidat réformiste et pro-européen s’est fait élire sur un programme de réformes profondes destinées à renforcer la compétitivité des entreprises, à améliorer la croissance et à réduire le chômage.

Au menu, une formation permanente plus efficace, une plus grande flexibilité du marché du travail, mais aussi la pérennisation du CICE en allègements de charges, la réduction de l'impôt sur les sociétés et d’autres initiatives destinées à lever les verrous qui handicapent l’économie hexagonale.

Le défi est substantiel pour le nouveau président mais il peut compter sur quelques atouts. La reprise économique s’est confirmée à partir de la fin 2016 et devrait doper le rythme de croissance à 1,6% au moins en 2017 après 1,1% en 2016. La politique budgétaire moins pénalisante, la reprise des investissements et le dynamisme retrouvé de la zone euro assurent une activité plus robuste en France.  

Emmanuel Macron mise beaucoup sur les mesures qu'il veut mettre en œuvre pour soutenir la consommation des ménages : suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages, suppression des cotisations maladie et chômage sur les salaires (il est vrai compensée par une hausse de 1,7 point de la CSG), exonération fiscale des heures supplémentaires, amélioration des petites retraites et de différents minima sociaux notamment. Un « grand plan d’investissement » doit mobiliser 50 milliards d’euros sur la durée du quinquennat, afin d’appuyer « la transformation du modèle économique et social ».

Moins optimiste, COE-Rexecode craint qu'avec la fin des "impulsions extérieures" (remontée du cours du baril, de l'euro, des taux) et "compte tenu d’une dynamique intrinsèque faible de l'économie française et d’une fuite à l’importation qui s’accentue, la croissance se tasse en 2017.