Sponsorisé

Dossier

Les marchés obligataires évoluent. Et vous ?

BNY Mellon
Les marchés obligataires évoluent. Et vous ?

Le nouveau cycle pour les taux initié fin 2016 avec le changement de politique monétaire aux Etats-Unis, s’il est bien piloté par la Fed puis en temps voulu par les autres banques centrales, mènera à des changements inéluctables pour les gestions et gérants obligataires, habitués depuis plus de trente ans à gérer leurs fonds dans un contexte de baisse des taux.

Face à la hausse anticipée, les premières idées ont été, dès 2014 parfois, de diminuer le risque de duration et en même temps de proposer des solutions de diversification génératrices de rendements complémentaires : repondération des géographies, gestion de la courbe des taux, repondération des obligations corporate/ souveraines... Une autre approche, plus « absolute return » pour les investisseurs moins contraints, a pu être d’introduire dans la gestion obligataire les techniques de gestion par « budgets de risques » et « anomalies de marché » venues de la gestion alternative/flexible.

Si les hausses de taux se confirment, la bonne gestion de la période transition reprendra toutes ces idées, faisant aussi la place à des segments spécifiques : dettes financières, dettes contingentes... Pour les investisseurs aux passifs longs, les solutions de gestions obligataires de long terme (dettes infrastructures/immobilières, etc.), souvent indexées sur l’inflation, devraient trouver à se pérenniser quelle que soit l’évolution des taux.

* https://www.imf.org/external/pubs/ft/fm/2016/02/pdf/fm1602.pdf

Réservé exclusivement à l'attention des clients professionnels.

Sauf indication contraire, les avis et opinions exprimés dans le présent document sont ceux  de l’auteur. BNY Mellon est la marque commerciale de The Bank of New York Mellon Corporation et de ses filiales. Publié en France par BNYMIM EMEA. BNYMIM EMEA, BNY Mellon Centre, 160 Queen Victoria Street, London EC4V 4LA. Enregistré en Angleterre sous le No. 1118580. Autorisé et réglementé par la Financial Conduct Authority. AB00111-001