Dossier

La victoire d’Emmanuel Macron provoque un vent d’optimisme sur les marchés

La victoire d’Emmanuel Macron provoque un vent d’optimisme sur les marchés
(Bloomberg)

L'Europe peut enfin souffler. La victoire du candidat En Marche ! aux élections présidentielles a eu un effet très net de détente sur les marchés actions et sur les taux d'emprunts souverains, principalement après les résultats du premier tour. Le spread de crédit entre le Bund et l'OAT s'est ainsi resserré fortement, passant sous les 50 points de base dans les jours qui ont suivi, un écart pas observé depuis la fin d'année dernière. Le mouvement s'est davantage figé ensuite, sur les actions comme sur les obligations. Un vent d'optimisme qui s'est même élargi au-delà des frontières nationales, rassurant les investisseurs sur la dette italienne, espagnole et portugaise.

La perspective d'une présidence Macron et d'un programme plus favorable à l'Europe et aux marchés ravit les investisseurs qui ont misé depuis plusieurs semaines sur une élection du candidat d'En Marche ! à l'Elysée. Mais il serait prématuré d'affirmer que l'Europe est enfin sortie du risque politique. La bonne santé du Mouvement 5 étoiles, parti populiste de Beppe Grillo en tête dans les intentions de vote à quelques mois des élections législatives dans le pays, appelle à la prudence.