Dossier

Pékin libéralise pas à pas ses marchés

Pékin libéralise pas à pas ses marchés

La libéralisation financière chinoise est en marche. Côté marchés actions, la Chine compte poursuivre la libéralisation en 2016, malgré une année 2015 marquée par une très forte volatilité. Les autorités du pays prévoient de modifier dès le mois de mars le cadre législatif d'autorisation du processus de lancement des IPO dans le pays pour réduire le pouvoir actuellement exercé par la Commission chinoise de régulation des marchés (CSRC) au bénéfice des acteurs de marché, notamment les banques d'investissement et les sociétés de courtage. Elles auraient plus de latitude dans la détermination du prix de la première cotation. 

De taille encore limité, le  marché obligataire chinois a nettement cru en 2015 à 33.000 milliards de RMB (4.750 milliards d'euros) fin septembre 2015, soit une hausse de 3.000 milliards depuis fin juin, selon Nomura. La correction récente sur le marché actions local a notamment permis au volume moyen d'émissions mensuelles de dépasser les 2.000 milliards de yuans au troisième trimestre. Mais le marché obligataire chinois reste déséquilibré, avec un poids écrasant du marché interbancaire de 93%. La taille du marché des obligations d'entreprises représente moins de 7% du marché total. Le marché obligataire ne représente que 10% des sources de financement des entreprises chinoises, contre 68% pour les prêts bancaires.