Dossier

La diversification est de mise dans les portefeuilles obligataires

La diversification est de mise dans les portefeuilles obligataires

Entre les bouleversements qui affectent les émetteurs souverains et la désintermédiation qui pousse les entreprises à avoir de plus en plus recours aux marchés pour se financer, la gestion obligataire trouve de nouvelles sources de rendement, mais fait face aussi à des risques accrus.

Dans ce contexte, la diversification des titres qui composent les portefeuilles obligataires, vers le crédit corporate, le high yield, les convertibles, voire les prêts (loans) ou la dette infrastructure,  n'a jamais été aussi forte, d'autant plus que la dette émergente offre des perspectives pour un risque, crédit et devise, de mieux en mieux appréhendé.

Reste cependant pour les investisseurs à développer de nouvelles expertises, afin d'être à même d'analyser cette multitude de nouveaux titres et de nouveaux émetteurs.