Dossier

L'avenir de la Grèce se joue en Europe

L'avenir de la Grèce se joue en Europe

L'arrivée d’un gouvernement issu de la gauche radicale en Grèce, en janvier 2015, a tendu les relations entre Athènes et ses partenaires européens, au point de remettre à l'ordre du jour le risque de "Grexit".  Après des mois Bruxelles de pression pour obtenir du nouveau pouvoir un programme de réformes suffisamment crédible, l'aide financière a été débloquée en juillet 2015.

Financièrement au bord de l'asphyxie, le pays ne pouvait guère s'émanciper de l'aide européenne. De leur côté, les institutions européennes, Paris en tête, voulaient éviter une sortie de la Grèce de l'euro, avec son lot de conséquences imprévisibles.