La chronique de l'actualité

La Fed prépare une possible hausse des taux en juin

le 02/05/2018

Alexandre Garabedian

Y aura-t-il trois ou quatre hausses des taux cette année aux Etats-Unis ? C’est la seule question qui vaille aux yeux des investisseurs, qui scruteront ce mercredi soir le communiqué de la Réserve fédérale américaine. Cette réunion, la deuxième sous la présidence de Jerome Powell, ne sera pas suivie d’une conférence de presse et devrait être pauvre en surprises. La banque centrale ne bougera pas, car elle a déjà décidé en mars le relèvement d’un quart de point de ses taux directeurs. Afin de tenir un rythme éventuel de quatre hausses en 2018, il est probable que la Fed agisse lors de ses réunions des 12 et 13 juin, de septembre et de décembre. D’ici à l’été, les marchés financiers vont donc se focaliser sur les indices économiques qui permettraient d’anticiper une accélération du resserrement monétaire. La croissance de l’économie américaine en est un. Elle a légèrement fléchi au premier trimestre, à 2,3%, mais les Etats-Unis sont coutumiers du fait à cette période de l’année, et les enquêtes de confiance des ménages et des entreprises laissent espérer un rebond au deuxième trimestre. Une solidité que la Fed pourrait souligner dans son communiqué, de même que la confiance des banquiers centraux en un retour durable de l’inflation vers l’objectif 2%. Les chiffres publiés lundi montrent que la Réserve fédérale approche du but : l’indice d’inflation sous-jacente, mesure privilégiée par la Fed, est orienté à la hausse. Il atteint 1,9% sur un an en mars, tout proche de la barre des 2% qu’il n’a plus franchie depuis 2012. Cela devrait suffire pour laisser entendre aux investisseurs que le prochain relèvement des taux aura bien lieu au mois de juin, une perspective déjà intégrée par les opérateurs de marché avec une probabilité de neuf chances sur dix.

Sur le même sujet

A lire aussi