L'interview finance

« Les démissions en série à la Maison-Blanche ouvrent la voie au protectionnisme »

le 07/03/2018

Véronique Riches-Flores, économiste, fondatrice de RichesFlores-Research

Véronique Riches-Flores, économiste

« Dans ce paysage géopolitique et commercial de nouveau troublé, la Banque centrale européenne serait bien avisée de maintenir le statu quo monétaire », explique Véronique Riches-Flores.

Sur le même sujet

A lire aussi